Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C politique sur France 5 - 24 janvier 2016

Jan 25 2016, 01:01am | Publié par

Commenter cet article

ANDRE 25/03/2016 13:18

Moi, ce qui me CHOQUE, c'est que l'on dévoile à qui mieux mieux sur tous les médiats que les attentats ont été chaque fois revendiqués par ces criminels qui sont certainement TRES FIERS que l'on parle d'eux comme ça.

Ce qui peut encourager des jeunes à s'enrôler pour la gloire plus que pour les revendications....de ces criminels qui se targuent de recruter nos jeunes français de toutes confessions....ils ne sont que des objets manipulés, et pris en ottage de cette confession extrémiste du djihade qui leur promet monts et merveilles surtout s'in décide de devenir des Kamikases qui sacrifient leurs vie.

Comment faire passer ce messages aux médiats pour qu'ils cessent sous couverts remporter les auditeurs qu'ils sont mieux informés que les autres et ainsi de suite .....les infos des tous ces médiats nous RABATENT LES OREILLES des noms des fugitifs recherchés, à croire qu'ils n'ont pas d'infos nationales autres et qu'ils s'en DELECTENT.

Mais les 1ers à rire de toutes ces infos ainsi que des détails de traque et lieu des traques, ce sont les criminels et tous ceux qui sont en prison ( car ils ont tous accès à la télé ) ou, ont droit à leurs visiteurs qui les informent ! Ils se congratulent à l'annonce des noms des responsables.

Déjà qu'ils se réjouissent d'apprendre qu'il y a des attentas et de leurs nombres de victimes.

Ils sont même tous déjà au courant des projets d'attaques...


Sans parler de leur martyres.


Cela me semble suffisant pour ne pas les informer des noms des commanditaires et auteurs de ces massacres. De même que leurs méthodes d'investigations et leurs résultats ainsi que les adresses de localisations....

LOCCI Riccardo 29/01/2016 17:20

EN FRANCE, LÀ DANS LES ENDROITS OÙ LA DÉMOCRATIE MEURT.
Croyez-vous que la France actuelle soit totalement démocratique ? Ses institutions de la cinquième République, sont-elles démocratiquement satisfaisantes ? La vie politique de ces institutions est-ce qu’elle nous donne au quotidien de la vraie démocratie ? On va répondre à toutes ces questions, bien sûr, parce que nous allons voir ce qui se passe dans les endroits là où en France, malheureusement, la démocratie meurt. Et pour ça faire, nous allons voir là où, plus qu’ailleurs, la démocratie française meurt. Nous allons voir en effet pour quel raison le pouvoir présidentiel actuel sous la cinquième République nuit gravement à la démocratie. C’est le Président actuel celui qui nous fait le grand plaisir de nous montrer sa nuisance antidémocratique : il garde en effet comme Premier Ministre une personne qu’il devrait destituer de ses fonctions au plus vite mais il n’arrive pas à le virer comme il devrait faire. Ce qui se passe à l’Élysée c’est assez grave, évidemment. Le Président de la République devrait se rendre compte par exemple que son Premier Ministre est en train d’imposer à lui, Président de la République, son point de vue et ses convictions politiques personnelles, et il devrait alors le virer, ce Premier Ministre qui empêche à lui-même, Présidente la République, de développer ses propres convictions et en particulaire ses engagement de campagne électorale de 2012 envers les électeurs. Pourtant, il ne le remplace pas. Mais pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe à l’Élysée ? Sont-ils, à l’Élysée, tous politiquement dans le coma ? Voilà donc, cet Élysée, c’est alors le lieu où, au quotidien, l’institution la principale de la République elle ne nous donne pas de la démocratie mais des blocages antidémocratiques. Voilà ce lieu politiquement central là où, en France, évidemment la démocratie meurt. Une personne qui possède tant de pouvoir comme le Président de la République, il est mis en échec par une autre personne de son entourage qui, celle-ci, son Premier Ministre, il n’a aucune légitimité politique pour imposer son point de vue et ses convictions au Président de la République. Mais quel type de relation inconnue existe-t-elle entre François HOLLANDE et son Premier Ministre Manuel VALLS ? Ce qu’il est évident c’est que François HOLLANDE n’est pas totalement libre et indépendant dans ses possibilités de choix et de décision. Et alors, ce sont qui ceux qui consentent à Manuel VALLS de faire effectivement le Président de la République à la place de celui qui en a seul la légitimité ? C’est évidemment très simple de donner une juste réponse à cette question, et c’est tellement évident que ce n’est pas nécessaire de rendre explicite cette réponse avec de noms de personnes. Derrière tout cela, il y a toujours la même histoire franco-française des potentats économiques et financiers qui veulent imposer au pays leurs choix politiques partisans. Les choix politiques d’un État démocratique ils devraient rechercher uniquement le bien commun et l’intérêt général pour le bien-être de tous les citoyens. Les choix politiques que ces lobbies imposent au pays ils visent uniquement à faire contentes très peu de personnes déjà assez favorisée. La France pâtit cette situation depuis très longtemps. La démocratie en pâtit aussi. Mais aussi ce sont ses capacités économiques et financières et avant tout ses citoyens ceux qui en pâtissent de plus. Ces lobbies assez dangereuses du grand patronat, c’est tout un monde vraiment assez triste, mais l’actuel Premier Ministre Manuel VALLS il l’aime beaucoup, ce monde, et il nous voudrait faire croire que c’est important de lui prêter attention et de l’écouter. Le résultat, c’est quoi ? Manuel VALLS réussit à imposer au Président de la République ses convictions en agissant pour le grand patronat. La France subit la pression lobbyiste de ce grand patronat jusqu’à faire la politique de ce grand patronat. Et les conséquences pour le pays, quelles sont-elles ? La France manque cruellement d’une politique constructive de perspective. Elle est mortellement en retard pour ce qui concerne les nouvelles technologies pour l’utilisation des énergies propres, par exemple, car d’autres choix sont-elles imposées par les tristes prétentions du grand patronat. La France est aussi très mortellement en retard pour ce qui concerne le demain des solutions propres pour les transports individuelles et collectif, ayant écouté les tristes personnages du grand patronat qui ont imposé le tout-diesel pendant des décennies. Ces tristes personnages du grand patronat qui tiennent la France ancrée dans la régression pour défendre leurs intérêts égoïstes, ce sont le véritable danger antidémocratique franco-français. Et l’actuel Premier Ministre travaille pour eux, en réalité. Qu’il démissionne, et le plus tôt ce sera le mieux. En conclusion, celle-ci c’est la France actuelle, une France où, en plusieurs endroits des institutions les plus importantes, la démocratie meurt. Des solutions possibles à ces problèmes, elles existent pourtant. : Fb : #MatignoNVB